Les rythmes binauraux 

Un rythme binaural est le résultat de la différence entre deux fréquences sonores données. Le cerveau étant incapable d'analyser deux fréquences en même temps, ce dernier effectuera alors la synthèse des deux en donner l'illusion d'un battement sonore et régulier.

Les fréquences réalisées et vendues ici sont des fréquences correspondant aux rythmes cérébraux. 

Il existe 5 types de rythmes.

  1. Le rythme Alpha : il correspond à un état léger de relaxation et permet un meilleur apprentissage de plus, il est proche de la résonance de Schumann (fréquence de la Terre). Il permet donc un bonne syncrhonisation avec les changements de cycles naturels. 

  2. Le rythme Bêta : il correspond à l'état de veille habituel.

  3. Le rythme Gamma : il correspond à un état d'hyper-concentration ou d’hyperactivité cérébrale.

  4. Le rythme Thêta : Il correspond à un état de relaxation avancée et permet d'activer la zone limbique du cerveau ( capacité à rêver, zone des émotions...) 

  5. Le rythme Delta : il correspond à un état de sommeil sans rêve. On parle du sommeil réparateur qui permet de régulier les hormones et le cycle circadien des organes vitaux.

Ici les rythmes binauraux proposés sont : 

  1. Le rythme Alpha : pour un meilleur apprentissage (idéal pour les enfants scolarisés).

  2. Le rythme Thêta : pour une amélioration de la créativité et une meilleure gestion des émotions.

  3. Le rythme Delta : pour une amélioration du sommeil.

Sommeil / Concentration / Apprentissage / Créativité

Cosmos / Planètes / Saisons

et Conscience cristalline 

Diathèses fondamentales

Une diathèse s'inscrit dans l'évolution habituelle, entre la santé et la maladie, au sens habituel du mot. Elle traduit un état de déséquilibre qui succède à l'équilibre naturel et qui précède la lésion.

Elle est donc un dysfonctionnement qui perturbe le fonctionnement organique et qui mène progressivement au désordre et à la dégénérescence.

L'approche, la reconnaissance, la définition et l'évolution des diathèses sont intimement liées à l'étude des oligo-éléments et à la découverte progressive des conditions physiques qui déterminent les propriétés catalytiques de ces éléments.

Les 4 diathèses fondamentales sont :

  1. L'Allergique

  2. L'Hyposthénique

  3. Le Dystonique

  4. L'Anergie

 

I. L'Allergique ou diathèse I (Manganèse)

Cette diathèse est très comparable à l'état "arthritique" de la médecine allopathique. Elle est en rapport intime avec l'allergie classique.

Elle associe souvent la notion de terrain et de l'hérédité.

Cette diathèse se voit surtout chez les adolescents et les adultes jeunes, et ses manisfestations s'estompent vers la cinquantaine pour faire place généralement à celles de la diathèse dystonique.

Antécédents familiaux : l'héritage arthritique est souvent évident. Plus les manifestation sont nombreuses et agressives, plus l'hérédité est chargé.

 

Quelques symptômes :

  • Les migraines de caractère périodique ...

  • Les eczémas ayant un caractère de sensibilisation ou d'allergie...

  • L'asthme essentiel, génnéralement nocturne ou post-prandial. Cet asthme est influencé par les lieuxet le climat...

  • Les rhinites à répétitions, le coryza spamodique, sans omettre le classique rhume des foins...

  • Les algies multiples, diffuses, erratiques et périodiques et en particulier les névralgies et les sciatiques...

  • Les arthrites erratiques, douloureuses, sèches, non déformantes, non ankylosantes (ou tardivement) et récidivantes. Elles peuvent se généraliser et stimuler le RAA mais sans signes infectieux.

  • Les fibrômes.

  • ... ...

 

II. L'Hyposthénique ou diathèse II (Manganèse-Cuivre)

Cette diathèse est surtout apparente dans l'enfance, dans l'adolescence et à l'âge adulte.

Si elle n'a pas donné lieu à une pathologie "tuberculeuse", elle tend à se stabiliser et même à régresser pour aboutir à une maturité et à une vieillesse assez équilibrées. Elle n'évolue que rarement vers l'anergie brutale.

 

Antécédents familiaux: Moins constants que dans la diathèse allergique, ils consistent généralement en des croisements entre tendances arthro-tuberculeuses et tendances allergiques. Les descendants présentent fréquemment des symptômes fonctionnels tels que la fragilité respiratoire et le comportement hyposthénique.

 

Quelques symptômes :

 

  • La sensibilité respiratoire surtout de type bronchique et pulmonaire.

  • Les troubles digestifs de type duodénaux plutôt que gastriques.

  • Des entérocolites de type gauche et sigmoïdiennes avec alternance de diarrhée et constipation

  • Les dysthyroïdies de type hypo et la frilosité.

  • La laxité ligamentaire ...

  • Les manifestations arthritiques "bâtardes" dont les plus fréquentes sont l'asthme bronchique, les céphalées, l'urticaire, l'eczéma, les arthrite.

  • ... ...

 

III. Le dystonique ou diathèse III (Manganèse-Cobalt)

Diathèse rarement primitive. Elle apparaît généralement au cours de l'évolution de l'allergie à laquelle elle succède à l'âge adulte et particulièrement vers la cinquantaine. Elle succède plus rarement à l'état hyposthénique et dans ce cas, elle est nettement caractérisée soit par des troubles duodénaux, soit par des arthroses.

L'ensemble de la diathèse traduit bien l'évolution du fonctionnel vers le pathologique. En général, les cas justiciables de cette diathèse sont des arthritiques éprouvant une sensation de vieillissement, de dystonie.

 

Quelques symptômes :

 

  • Troubles circulatoires des membres inférieurs avec fatigabilité, lourdeur, douleur des jambes et apparition d'oedème malléolaire vespéral puis chronique.

  • Les arthroses avec douleurs périodiques, gonflement articulaire et l'état goutteux.

  • L'oligurie

  • Les troubles pré et paraménopausiques, et chez l'homme l'indifférence sexuelle et l'impuissance.

  • ... ...

 

IV. L'Anergie ou diathèse IV (Cuivre-Or-Argent)

Cette diathèse anergique est capitale, car elle marque bien la différence entre les états fonctionnels et les états lésionnels, en même temps qu'elle montre les relations et la nécessité d'une thérapeutique précoce et efficace pour éviter une dégénérescence sans recours.

Cette diathèse anergique est exceptionnellement constitutionnelle. Elle traduit une évolution brutale, quasi accidentelle, soit insidieuse, véritablement pathologique.

Elle met en cause la plupart des causes de déséquilibre et de vieillissement artificiel de l'organisme vivant et pose, le problème d'une maladie de civilisation.

 

Quelques symptômes :

  • Les infections aiguës ou subaiguës récidivantes, surtout à cocci, dont les staphylococcies à répétition.

  • Les otites et les angines à répétition surtout marquées dans l'enfance.

  • Les cystites fréquentes.

  • Les ostéomyélites.

  • Les accès de températures inexpliqués, périodiques.

  • Le RAA (Rhumatisme Articulaire Aigu).

  • Les affections virales.

  • ... ...

 

Les découvertes de Seyle et son école, ont mis en valeur l'importance du "syndrome d'adaptation" et du "stress", c'est-à-dire des désadaptations physiologiques.

Les acides aminés

Les acides aminés sont des molécules organiques qui ont été découvertes au cours du XIXème et XXème siècles. On compte aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers d’études à leur sujet.

Il faut dire que les acides aminés sont des éléments clés pour l’organisme humain. Ils sont les constituants des protéines, des macromolécules qui constituent une source d’énergie et les matériaux de base de l’organisme.

Les acides aminés constituent une grande famille de molécules. Toutefois, seuls 20 d’entre eux sont indispensables à l’élaboration de protéines. Parmi ces acides aminés dits protéogènes, on en distingue généralement 2 types :

  • Les acides aminés non essentiels que l’organisme est capable de produire : l’acide aspartique, l’acide glutamique, l’alanine, l’arginine, l’asparagine, la cystéine, la glutamine, la glycine, la proline, la sérine et la tyrosine ;

  • Les acides aminés essentiels qui ne sont pas fabriqués par l’organisme et nécessitent un apport par l’alimentation : l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine.

Il existe des acides aminés non protéogènes, c’est-à-dire ne participant pas à la synthèse de protéines. C’est le cas de la taurine qui est connue pour son utilisation dans les boissons énergisantes. Des dérivés naturels d’acides aminés ont également été identifiés. On pense à la carnitine qui est plébiscitée pour ses vertus minceur.

BIOTECH TRAVAIL ACTUELLEMENT A RENDRE ACCESSIBLE LA FRÉQUENCE DES ACIDES AMINES ESSENTIELS

CRISE SANITAIRE 2020

INFECTIONS RESPIRATOIRES

Wix. Wix.com Inc. 

Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158.